Les couloirs de bus
Une belle invention...

Le 15 janvier 1964, afin d'essayer d'améliorer les conditions de circulation des autobus dans Paris, la RATP obtenait de la Préfecture de Police, très réservée à l'origine sur la mesure, l'expérimentation de la réservation d'une voie sur une longueur de 990 m sur le quai du Louvre. Suscitant un véritable tollé contre ce qui était alors considéré comme une atteinte à la liberté et une privatisation de l'espace public, le couloir n'était réservé aux autobus qu'entre 8h et 21h. Avec ses maigres effets, il réussit pourtant à emporter la décision de développer ces voies réservées pour éviter que la vitesse des autobus ne continuent de descendre sous la barre des 9 km/h.

En 1970, on comptait 26 km de voies réservées sur l'ensemble du réseau RATP, ce qui était fort peu, et témoignait d'une forte réticence. Il fallut attendre 1975 et le lancement des Lignes Pilotes dans le sillage de la Carte Orange pour que les autobus parisiens bénéficient de conditions de circulation améliorées.

Cinquante ans plus tard, les couloirs d'autobus restent un objet de polémique. En 2001, l'alternance politique à la mairie de Paris donna un puissant coup d'accélérateur avec des couloirs séparés physiquement du reste de la chaussée, suscitant de vives réactions.

Aujourd'hui, une partie du parcours de la ligne 38, est ainsi pourvue de couloirs élargis avec bordures de séparation (à partager avec les vélos/vélibs qui y sont tolérés) et le confort de travail (pour nous) et de transport (pour vous) s'en trouve grandement amélioré. Cependant, certains couloirs précédemment équipés de bordures, ont été rétrécis et leurs bordures supprimées.

Les taxis sont également autorisés à circuler dans les voies de bus, lorsqu'ils sont en charge ainsi que les véhicules de secours (Pompiers, Police, Samu, ...).

Les motos et VTC (véhicules de transports avec chauffeurs) ne sont, eux, pas autorisés à emprunter les couloirs de bus (mais on dirait qu'ils ne le savent pas...).

Rappel: La circulation dans une voie de bus est une infraction de 4ème classe, passible d’une amende de 135€, comme le stipule l’article R412-7 du code de la route.

Les couloirs sont ainsi toujours fréquemment obstrués par des stationnement irréguliers!! Rappelons donc que les espaces matérialisés "livraisons" sont réservés aux ...livraisons (!) et ne sont pas des places de parkings comme le pensent certains qui se moquent de gêner le travail des livreurs qui ne savent plus où se garer....). A maintes reprises les autobus sont forcés de quitter leur couloir réservé, lui ôtant ainsi toute raison d'être. De surcroît, sortir du couloir oblige ensuite à effectuer la descente des passagers de manière dangereuse pour ceux-ci... voire impossible lorsqu'il s'agit d'une personne en fauteuil roulant.

Pour conclure, amis livreurs, lorsque il est impossible de trouver une place pour décharger, pensez à vous garer de manière à permettre au bus de passer tout de même en restant dans son couloir... C'est souvent possible... Le machiniste (et les personnes qu'il transporte) vous en sera reconnaîssant... (un bus ne peut en aucun cas franchir la bordure en béton! ...interdiction lui en est d'ailleurs stipulée par écrit)... et si vous n'en avez que pour deux minutes, signalez-le lui par un petit signe de connivence... Il appréciera.

Nota: Nous sommes également tout à fait partisans du partage de nos couloirs avec les cyclistes et les "Vélibs". Mais n'oublions pas que ce sont avant tout des couloirs de bus tolérés aux cyclistes et non des pistes cyclables tolérées aux autobus ;-) Ce partage est là encore tout à fait possible et acceptable dans la mesure où certaines règles de conduite (mutuelles) d'attention et de respect de l'autre, sont appliquées.

Dans ces couloirs, équipés de "banquettes" (séparation de 70cm de large), les plots de support des feux débordent parfois largement sur le couloir de bus, nous obligeant sans cesse à nous "rabattre" sur la droite rapidement après avoir dépassé un cycliste en lui occasionnant parfois peur ou énervement. Nous essayons de le faire de la manière la plus sécurisante (et la moins "dérangeante") possible, mais les cyclistes peuvent aussi nous aider en évitant de "ziguezaguer" de droite et de gauche :-( et en restant vigilant au dépassement des autobus qui ne peuvent, eux, pas faire d'écart à leur trajectoire dans ces couloirs. (Idem pour les motards qui ne sont, eux, pas autorisés à circuler dans ces couloirs: Pitié, si vous souhaitez emprunter tout de même un couloir, respectez un peu les bus et leurs passagers en tenant compte de leur priorité...)

>>> En outre, certaines portions de couloirs de bus ne SONT PAS autorisées au vélos!!! Elle sont indiquées par un marquage au sol et des panneaux jaunes tel celui ci-contre... Merci d'en tenir compte... Si ces portions de couloirs ne sont pas autorisées aux vélos, il y a sans doute une bonne raison non?

Amis cyclistes, Vélibs, pensez à partager NOTRE espace ! Quelques conseils supplémentaires ici...

-------------------

PETIT RAPPEL A USAGE DES TAXIS:

Lire PDF ci-joint...

 

Merci à transportparis.canalblog.com pour certaines infos.

 
Trafic
Plan de ligne
Accueil
Facebook
....Haut de page...
www.my-meteo.fr
Menu
Retour page précédente...
 
Couloirs de bus
LE SAVIEZ-VOUS ?
Rouler dans un couloir de bus c'est une amende de 135€...
Vous êtes cycliste? Lisez notre rubrique concernant ...ou le bon usage des couloirs de bus...les vélos!
Vive les couloirs de bus...